La sonde chinoise Chang'e-6 se pose avec succès sur la face cachée de la Lune

La sonde spatiale chinoise Chang'e-6 s'est posée dimanche sur la face cachée de la Lune, une région rarement explorée, a annoncé l'Administration spatiale nationale chinoise (CNSA). Un succès pour Pékin qui a considérablement développé ses programmes spatiaux sous la présidence de Xi Jinping avec pour ambition de rattraper son retard sur les États-Unis et la Russie.

Objectif lune rempli pour Chang'e-6. Une sonde lancée par la Chine début mai s'est posée, dimanche 2 juin, sur la face cachée de la Lune afin d'y collecter des échantillons, constituant une avancée pour l'ambitieux programme du pays qui entend rattraper les leaders américain et russe.

La sonde, qui avait décollé du Centre de lancement spatial de Wenchang, sur l'île tropicale de Hainan (sud), s'est posée comme prévu dans l'immense bassin Pôle Sud-Aitken, l'un des plus grands cratères d'impact connus du système solaire, a affirmé l'agence Chine nouvelle, citant l'administration spatiale chinoise.

Cette mission de 53 jours lancée le 3 mai doit permettre, selon l'agence d'État, de réaliser les tout premiers prélèvements sur la face cachée de la Lune, une région du satellite de la Terre rarement explorée.

Récolter de la matière lunaire

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
La Chine lance la sonde Chang'e-6 pour collecter des échantillons sur la face cachée de la Lune
Conquête spatiale : l'Europe a-t-elle les moyens de redécoller ?
Trois astronautes chinois de retour après un séjour record de six mois dans l'espace