Tous les sondages de la présidentielle 2022 dans notre compilateur

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Emmanuel Macron
    Emmanuel Macron
    25e président de la République française
Toutes les intentions de vote dans le compilateur de sondages du <i>HuffPost</i> à 3 mois du premier tour de la présidentielle 2022. (Photo: Le HuffPost)
Toutes les intentions de vote dans le compilateur de sondages du HuffPost à 3 mois du premier tour de la présidentielle 2022. (Photo: Le HuffPost)

VOTE - Un président en campagne, mais toujours pas officiellement candidat. À exactement trois mois du premier tour de l’élection présidentielle, et si on laisse de côté l’éventuelle entrée en jeu de Christiane Taubira, il reste une inconnue: savoir quand Emmanuel Macron entrera vraiment dans la course à sa succession. S’il ne fait guère de doute qu’il sera sur la ligne de départ le 10 avril, l’actuel chef de l’État garde un malin plaisir à faire durer le suspens.

Et cela lui réussit plutôt bien. Enfin jusqu’à présent. Car on a vu en fin de semaine dernière dans l’enquête YouGov pour Le HuffPost que les Français lui ont fait payer cash sa sortie sur les non-vaccinés qu’il veut “emmerder”. Cela finira-t-il par se traduire aussi dans les intentions de vote? C’est d’autant moins certain qu’il jouit d’un socle de fidèles qui ne semble pas bouger depuis cinq ans.

Comme on peut le voir dans notre compilateur de sondages, Emmanuel Macron bénéficie en effet d’une stabilité aux alentours de 24%, son score de premier tour en 2017. En ce début janvier, il est même -dans notre outil- à 25,3% en moyenne, soit son total le plus élevé depuis la fin octobre.

La suite de notre analyse sous l’infographie.

Si Emmanuel Macron est accroché très solidement à la première place, la deuxième est nettement plus disputée. A un trimestre du vote, deux femmes se détachent. Avec un chassé-croisé par rapport à notre dernier article du mois de décembre.

Marine Le Pen redouble Valérie Pécresse

Si avait capitalisé sur sa victoire au Congrès LR pour faire un bond et s’imposer sur l’affiche, Valérie Pécresse fléchit à présent. De 17,4% elle est passée à 16,1% en moyenne. Et comme dans le même temps Marine Le Pen (qui avait décroché au dernier trimestre 2021) retrouve des couleurs, la donne est inversée. Avec 16,6%, la présidente du RN retrouve la deuxième place qui était la sienne en 2017 et à laquelle elle semblait promise à la fin de l’été.

C’était à une époque où Eric Zemmour n’avait pas encore surgi. L’ancien journaliste du Figaro et de CNews continue de plafonner (12,5%, sa plus mauvaise moyenne depuis fin septembre) mais avec son positionnement à l’extrême droite, il empêche toujours Marine Le Pen d’atteindre la barre des 20%. Voilà donc pour la droite et l’extrême droite.

A quand une dynamique pour la gauche?

Et la gauche? L’analyse est désespérément la même depuis que nous publions ce compilateur. Divisée comme elle l’est, elle n’arrive pas à peser dans la compétition pour accéder au second tour de la présidentielle. Janvier devait s’annoncer comme le mois de l’éclaircie mais en ce lundi 10, il est impossible de dire qui sera bien sur la ligne de départ.

Engluée à moins de 5%, Anne Hidalgo avait tenté un coup de poker en réclamant une primaire. Résultat: aucun autre candidat à part Arnaud Montebourg (et Christiane Taubira qui s’est invitée à la surprise générale) n’a daigné lui dire oui. Et dans les sondages, aucune amélioration n’est visible: la maire de Paris reste sous les 4%.

Devant elle, Yannick Jadot fait bien le double de son score. Mais avec 7,3% en moyenne, le candidat écologiste peine à séduire et il se raccroche à l’idée que sa candidature décollera quand la campagne débutera vraiment. C’est aussi ce qu’espère Jean-Luc Mélenchon, qui continue de faire la course en tête de ce côté de l’échiquier politique. Mais le leader de la France insoumise qui promet un meeting inédit ce dimanche ne connaît pas non plus de percée fulgurante. Avec 9,4% en moyenne, il est environ 3 points en deçà de son score de janvier 2017.

Le compilateur de sondages du HuffPost, comment ça marche?

Chaque nouveau sondage d’intentions de vote pour la présidentielle est pris en compte dans notre compilateur. Celui-ci calcule alors la nouvelle moyenne des scores réalisés par chaque candidat (qui a déjà obtenu plus de 5% à plusieurs reprises) sur les cinq dernières enquêtes publiées. Plus l’enquête est récente, plus son poids est prépondérant dans cette moyenne. Cliquez ici pour télécharger la liste de tous les sondages utilisés pour cet article. A noter que Christiane Taubira n’apparait pas encore dans notre compilateur car trop peu d’enquête ont été réalisées avec sa candidature.

À voir également sur Le HuffPost: Dans leurs vœux pour 2022, les candidats ont tous leur manière de dire au revoir à Macron

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles