Sondage : le retour en grâce de Dominique Strauss-Kahn en 2017

M6 Info

"Jack est de retour". Quelques jours après son entrée remarquée sur Twitter et son analyse pour mettre fin à la crise grecque, Dominique Strauss-Kahn (DSK) continue à faire parler de lui de manière positive. Un sondage* de Viavoice pour Libération paru ce jeudi 2 juillet le place même en deuxième position parmi les candidats de gauche préférés des Français pour la présidentielle de 2017.

Loin devant François Hollande

A la question de savoir quelle personnalité (parmi les neuf proposées) ferait un bon ou une bonne candidate "pour la gauche lors de la présidentielle de 2017", 47% des personnes interrogées placent en tête Manuel Valls. La surprise vient de la deuxième position. Avec 37%, DSK se trouve devant Ségolène Royal (32%), Martine Aubry (28%), Arnaud Montebourg (24%). François Hollande est loin derrière l'ancien directeur du FMI avec 23%.

Chez les sympathisants de gauche, la donne est toutefois différente. Dominique Strauss-Kahn (45%) n'arrive qu'en 5e position, précédé par Manuel Valls (67%), Martine Aubry (62%), Ségolène Royal et François Hollande (56% chacun).

La surprise

"Les données concernant Dominique Strauss-Kahn sont particulièrement inattendues", note le politologue François Miquet-Marty au nom de Viavoice. Selon ce dernier, DSK a pour atouts "une dimension "hors système", notamment à la faveur des procès en justice; à l'opposé l'image d'une "compétence" confortée cette fois au coeur du "système'", ainsi qu'"une détermination, une force perçues". Ainsi, DSK apparaît comme le candidat compétent pour lutter contre le chômage, avec une meilleure image chez les ouvriers (40% d'opinions favorables) que les autres candidats étiquetés à gauche. Manuel Valls recueille par exemple 35% d'opinions favorables dans cette catégorie de l'électorat.

Un retour possible ?

Les clignotants s'allument et se mettent au vert ces derniers mois pour DSK.  Sur le plan judiciaire, il a été relaxé début juin dans l'affaire dite du Carlton de Lille, où il était poursuivi pour proxénétisme aggravé.

Quelques jours plus tard, un sondage IFOP pour le média Atlantico révélait que 36% des Français souhaiteraient voir l’ex-ministre des Finances intègrer le gouvernement actuel.

En janvier dernier, un sondage d'Odoxa pour Le Parisien montrait cette fois-ci que 79 % des sondés étaient convaincus que DSK aurait fait un meilleur président que François Hollande. Un sentiment partagé par 67 % des sympathisants de gauche et 86 % de ceux de droite.

DSK, l'homme qui concentre tous les paradoxes...


* Sondage réalisé en ligne du 23 au 26 juin auprès d'un échantillon de 1002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages