Sondage sur les régionales en Île-de-France : l'important score estimé du RN "marque l'impressionnant déclin de la gauche et de l'écologie", estime un politologue

franceinfo
·1 min de lecture

Après la publication d'un sondage Ipsos-Sopra Steria pour France Info et Le Parisien samedi 10 avril sur les élections régionales en Île-de-France, Pascal Perrineau, politologue et professeur des Universités à Sciences-po Paris estime que l'importance des intentions de votes au premier tour pour le Rassemblement National "marque l'impressionnant déclin de la gauche et de l'écologie".

franceinfo : Selon un sondage Ipsos-Soprasteria pour France Info et Le Parisien, avec 34% des intentions de votes au premier tour, Valérie Pécresse serait en position de force en Île-de-France pour ces régionales. Autre information : le Rassemblement National arriverait deuxième avec 17% des suffrages. Que pensez-vous de ce sondage ?

Pascal Perrineau : Tout d'abord, en Île-de-France, mais aussi dans de nombreuses autres régions, on constate une prime aux sortants. Valérie Pécresse est créditée depuis de nombreux mois d'un bilan positif. Mais attention : Paris et l'Île-de-France ne sont pas la France et on ne peut pas projeter un résultat éventuel à des élections régionales sur celui d'une présidentielle. Ensuite, le score que pourrait faire le RN en Île-de-France est une surprise.

Traditionellement ce n'est pas une terre favorable à l'extrême-droite, ce pour des raisons sociologiques : sur-représentation de cols blancs, de cadres, un niveau de diplômes et de revenus plutôt élevés.

Pascal Perrineau

à franceinfo

Cela signifie que désormais Jordan Bardella, autrefois candidat RN aux élections (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi