Sondage de la présidentielle : Macron largement favori après le débat

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Reuters
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Si les positions sont stables ce jeudi dans notre sondage de la présidentielle en temps réel Ifop-Fiducial (55,5%-44,5%), Emmanuel Macron progresse auprès des personnages susceptibles d’avoir été exposés au débat de l’entre-deux tours.

Marine Le Pen n’a pas inversé la tendance lors du débat de l’entre-deux tours. La candidate du Rassemblement national, qui, depuis cinq ans, préparait ce match retour face à Emmanuel Macron, n’a pas su convaincre de nouveaux électeurs selon notre sondage de la présidentielle en temps réel Ifop-Fiducial pour Paris Match, LCI et Sud Radio. Pis, si les deux candidats sont stables sur l’ensemble de notre rolling glissant sur trois jours, elle recule sur l’échantillon de la vague d’interviews la plus récente, du mercredi 20 avril à 23h au jeudi 21 avril 2022, avec seulement 44% des suffrages exprimés en sa faveur, contre 56% pour son rival Emmanuel Macron. Le président-candidat reste plus que jamais le grand favori de l’élection même si l’abstention attendue s’annonce forte - 26% ce jeudi.

Les électeurs de Valérie Pécresse moins convaincus

Dans le détail, par ailleurs, on observe une poussée de l’abstention parmi les électeurs de Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) et Yannick Jadot (Les Verts), passant de 41 à 45% pour les premiers, de 26 à 29% et surtout chez les électeurs de Valérie Pécresse. Mercredi, ils étaient 48% à se déclarer prêt à voter pour Emmanuel Macron, ils ne sont plus que 43% ce jeudi et cela ne profite pas à Marine Le Pen (28%, stable).

Lire aussi :Débat de l'entre-deux tours Macron/Le Pen: ce qu'il faut retenir


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles