Sondage de la présidentielle : L’écologie booste Macron

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
REUTERS/Pascal Rossignol
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président-candidat gagne +0,5 ce mardi et prend le large avec 55% d’intentions de vote au second tour. Marine Le Pen perd 0,5 points, une quasi-constante depuis le 11 avril dernier selon notre enquête Ifop-Fiducial.

Le meeting au discours (très) écologiste d’Emmanuel Macron à Marseille samedi 16 avril dernier semble avoir porté ses fruits d’après notre sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match-LCI-Sud Radio . Le candidat, lequel a mis en avant les « thématiques vertes » et expliqué vouloir en faire un cheval de bataille une fois élu, gagne +8, soit 66% d’intentions de vote chez les électeurs de Yannick Jadot et +4, soit 79% chez les votants ayant « une proximité avec EELV ». De son côté, Marine Le Pen perd 5 points pour se retrouver à 76% d’intentions de vote chez les électeurs d’Éric Zemmour. La patronne du RN perd aussi 4 points, soit 21% d’intentions de vote chez les électeurs de Yannick Jadot.

A y voir dans le détail, la sociologie des votants s’est également refaçonnée. Les déclarations pro-écolos du candidat LREM lui ont fait gagner +2 chez les « 18-24 », soit 60%, un score qui pique pour la candidate RN, laquelle perd 2 points – 40% - dans la même catégorie. Emmanuel Macron gagne +2 chez les « 25-34 » ou « jeunes actifs », soit 49% et n’est plus qu’à un point de Marine Le Pen. La cheffe du RN gagne néanmoins 3 points, soit 36% chez les retraités : peut-être dû aux bonnes prestations de l’infatigable Jordan Bardella face aux macronistes sur le volet des retraites ?

Macron progresse dans l'agglomération parisienne

Géographiquement, le président-sortant recueille 56% (+1) d’intentions de vote de la part des « communes urbaines de province » et 67% (+2) pour l’ « agglomération parisienne ». Marine Le Pen reste solide dans les « communes rurales » en gagnant +1, soit 55%.

Côté emplois, Marine Le Pen peut se consoler, elle qui garde la confiance des « petites gens » qu’elle explique défendre : +3 chez les « ouvriers », soit 64%,(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles