SONDAGE. Emmanuel Macron : une popularité en baisse d'un point et des signaux inquiétants

A mi-mandat, le président Emmanuel Macron peut toujours compter sur un solide socle de partisans. Si sa popularité baisse d'un point en novembre avec 65% de mécontents, il rassemble 33% de satisfaits. Son prédécesseur François Hollande n'enregistrait plus que 13% de satisfaits à la même période de son mandat, quand Nicolas Sarkozy en comptait 36%. Mais à moins de vingt jours du mouvement de grève contre la réforme des retraites, qui doit être lancé le 5 décembre dans les transports, notre baromètre Ifop enregistre également des signaux montrant que le chef de l'Etat "est peut-être en train de revenir dans des temps difficiles", selon Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop.

Lire aussi - Gilets jaunes : qu'est-ce qui a changé depuis un an?

Emmanuel Macron enregistre en effet une baisse de popularité de six points chez les ouvriers, qui le fait retomber à 19% de satisfaits - soit au niveau auquel il se situait lors de la crise des Gilets jaunes - et de 4 points à 44% chez les cadres. Selon Frédéric Dabi, "il y a une lecture de plus en plus verticale de son action : 'il favorise les riches', 'il ne fait rien pour les classes moyennes', 'il n'écoute rien'… avec le retour d'un langage virulent" à son égard.

Edouard Philippe conforté par les sympathisants LR

Si son image de président réformateur et sa détermination sont toujours saluées, la prochaine réforme des retraites inquiète ; "elle est systématiquement associée avec un risque de précarité", souligne Dabi.

...
Lire la suite sur LeJDD