Un sondage donne Jean-Luc Mélenchon et François Fillon à égalité dans les intentions de vote, une première

Claire Digiacomi
François Fillon et Jean-Luc Mélenchon lors du débat organisé par BFMTV et CNews le 4 avril.

POLITIQUE - C'est une nouvelle mesure, s'il en fallait une, de la percée de Jean-Luc Mélenchon à un peu plus de deux semaines du premier tour de la présidentielle. Un sondage BVA pour Orange et La Presse régionale, publié dans La Voix du Nord vendredi 7 avril, donne le candidat de La France insoumise à 19% d'intentions de vote. Il se retrouve ainsi à égalité avec François Fillon, qu'il talonnait dans les derniers sondages.

Jean-Luc Mélenchon gagne 4 points en une semaine et rejoint un François Fillon qui ne parvient pas à se relancer. L'écart se resserre donc entre les quatre principaux candidats, puisque Jean-Luc Mélenchon et le candidat Les Républicains se rapprochent du duo de tête, Marine Le Pen et Emmanuel Macron étant crédités de 23 % au premier tour selon ce sondage.

Le candidat de La France insoumise prend principalement des voix au socialiste Benoît Hamon qui continue quant à lui sa chute et passe sous la barre des 10%, avec à 8,5% d'intentions de vote.

En tête des cotes de popularité

Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan est crédité de 3,5% (+0,5), le trotskiste Philippe Poutou de 1,5% (+1) et les autres candidats de 0% à 1%. 9% des personnes interrogées n'ont pas exprimé d'intentions de vote au 1er tour.

Au second tour, Emmanuel Macron l'emporterait avec 61% des voix contre 39% à Marine Le Pen. 21% des personnes interrogées n'ont pas exprimé d'intentions de vote.

Jeudi, Jean-Luc Mélenchon devançait par ailleurs tous ses concurrents à l'élection présidentielle dans un sondage Elabe des personnalités politiques dont les Français ont une image positive. Avec 51% de réponses positives, le candidat de La France insoumise se hisse en tête du classement, devant Emmanuel Macron à 44%, Alain Juppé (44%) et François Bayrou (34%).

Enquête réalisée en ligne du 5 au 7 avril auprès de 1421 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Lire aussi :

Pour sa porte-parole, Mélenchon "assume le populisme de...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages