SONDAGE BFMTV - L’action de Macron jugée décevante par 1 Français sur 2, les satisfaits en augmentation

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Emmanuel Macron à Paris le 28 septembre 2021 - Ludovic MARIN © 2019 AFP
Emmanuel Macron à Paris le 28 septembre 2021 - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Il n'est pas (encore) candidat, mais pour autant, 54% des Français pensent que l'actuel chef de l'État sera réélu en avril 2022 lors de la prochaine présidentielle, selon notre sondage hebdomadaire réalisé par l'institut Elabe pour BFMTV et diffusé ce mercredi. Un chiffre qui marque une hausse considérable de 23% par rapport au mois de janvier 2020.

Lors de ce précédent sondage, 31% des personnes interrogées envisageaient la réélection d'Emmanuel Macron lors de la prochaine présidentielle, alors plus lointaine, au début de la seconde moitié du quinquennat.

Bilan jugé majoritairement décevant

Si la majorité des personnes interrogées estime que l'actuel chef de l'État rempilera pour un second mandat, une proportion comparable porte un regard décevant sur l'action de l'ancien ministre de l'Economie de François Hollande.

Selon l'enquête d'opinion, ils sont 52% à juger l'action d'Emmanuel Macron au sommet de l'État décevante. 22% la jugent satisfaisante et 26% estiment qu'il est encore à ce stade prématuré de se prononcer sur ce point.

En février 2021, 18% des personnes interrogées se déclaraient satisfaites d'Emmanuel Macron. Un chiffre qui marque donc une hausse de quatre points en moins de huit mois.

Jugement plus sévère sur le régalien

Dans le détail, les personnes interrogées déclarent majoritairement leur insatisfaction concernant des questions liées à la politique en matière d'immigration (79%), les dépenses publiques ou encore la lutte contre l'insécurité (77% ex-aequo).

La politique de lutte pour le pouvoir d'achat laisse aussi 76% d'insatisfaits et celle contre les inégalités sociales 75%. La politique de lutte contre l'islamisme radical génère quant à elle 73% d'insatisfaction, et la politique environnementale 69%.

Emmanuel Macron est plus sévèrement jugé dans les domaines liés à la politique régalienne, note Elabe, qui souligne par ailleurs que les thématiques qui trouvent le plus grâce aux yeux des Français sont la place de la France dans l'Union européenne, la santé et l'emploi.

Moins de 1 Français sur 10 juge que Macron a transformé le pays

"Nous proposons une transformation complète, radicale. Un changement de logiciel sur beaucoup de sujets", avait défendu le candidat Macron en 2017.

Presque cinq ans après la campagne victorieuse, une majorité des personnes interrogées, selon notre sondage Elabe, juge que le pays n'a pourtant pas été transformé en profondeur.

Seulement 9% des sondés jugent ainsi que cette transformation a eu lieu, marquant une baisse de deux points par rapport à octobre 2019. 54% jugent que quelques aspects du pays ont été modifiés et 36% estiment que le pays n'a pas changé depuis l'élection de l'actuel chef de l'État.

Macron toujours perçu comme le "président des riches"

Alors que l'étiquette de "président des riches" colle à la peau d'Emmanuel Macron, a fortiori depuis la crise des gilets jaunes, cette image s'estompe quelque peu mais demeure largement majoritaire. 59% des personnes interrogées, en baisse de deux points depuis février dernier, estiment que le locataire de l'Élysée et le gouvernement de Jean Castex mènent une politique plutôt en faveur des plus aisés.

Elles ne sont a contrario que 12% à juger qu'est menée une politique plutôt en faveur des classes moyennes, 11% pour les moins aisées et 17% en faveur de toutes les populations.

Concernant la personnalité d'Emmanuel Macron, c'est sa détermination et sa manière de représenter l'Hexagone à l'étranger qui sont les traits les plus appréciés (20%). La volonté réformatrice est saluée par 16% des sondés, tout comme sa jeunesse.

À l'inverse, les traits jugés les plus dérangeants par les personnes interrogées par Elabe sont sa déconnexion de la vie quotidienne (37%) et sa politique en faveur des plus riches (34%), qui devance d'une courte tête le manque d'écoute des Français (33%). Ils sont aussi 32% à reprocher son arrogance à Emmanuel Macron.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles