Covid-19 : 7 Français sur 10 favorables à l'ouverture de la vaccination à tous les adultes

Clarisse Martin
·4 min de lecture

Les Français sont massivement pour un élargissement des publics éligibles au vaccin contre le Covid-19. Notre sondage montre par ailleurs une progression de l'acceptation du vaccin au sein de l'opinion, qui marque une hausse de 3 points pour s'établir à 62%.

Ils en ont assez d'attendre. Selon un sondage réalisé par Elabe pour BFMTV, 7 Français sur 10 sont favorables à une ouverture de la vaccination à tous les adultes, à rebours de la stratégie actuelle qui permet aux seuls adultes de plus de 55 ans et aux personnes vulnérables d'y accéder.

Ce mercredi matin, plus de 270.000 créneaux de vaccinations contre le Covid-19 cherchaient preneur en France. Interrogé sur ce point, le chef du gouvernement a déclaré qu'il était "exact que nous avons un certain nombre de rendez-vous qui ne sont pas honorés", mais qu'il était à ce stade "prématuré" d'élargir la population-cible de la campagne de vaccination.

"L'objectif d'atteindre des 15 millions de personnes primo-vaccinées d'ici la fin de cette semaine et les 20 millions à la mi-mai est tout à fait à notre portée", a déclaré Jean Castex ce mercredi en conférence de presse à l'issue des Conseils de défense sanitaire et des ministres. 

"60% des personnes ayant plus de 60 ans auront été vaccinées en première injection mercredi soir", a-t-il précisé.

Plus enclins à se faire vacciner

Notre sondage montre également une progression de l'acceptation du vaccin, qui marque une hausse de 3 points pour s'établir à 62%. Dans le détail, la confiance est toujours plus forte en le vaccin de Pfizer-BioNTech (62%) et celui de Moderna (56%). Vient ensuite le dernier vaccin rendu disponible, le sérum Janssen de Johnson & Johnson (38%). AstraZeneca prend la dernière place avec 31% de personnes qui se déclarent en confiance.

Une défiance vis-à-vis de ce dernier qu'Emmanuel Macron avait admise la semaine passée au cours d'une réunion, reconnaissant "des difficultés pour convaincre sur l'AstraZeneca". En conférence de presse ce mercredi, Jean Castex a toutefois noté "une petite reprise" concernant ce dernier.

L'inquiétude face à la propagation du virus en recul

Si l'acceptation de la vaccination est en augmentation au sein de la population française, ce n'est pas le cas pour l'inquiétude à l'égard de la propagation du Covid-19. Selon notre sondage Elabe, cette dernière est en recul de 8 points et s'établit désormais à 68%.

59% des Français jugent par ailleurs que la situation sanitaire actuelle est stable, alors que le gouvernement laisse entrevoir des perspectives de sortie de crise à partir du mois de mai et qu'Emmanuel Macron va prendre la parole vendredi à ces fins.

Les Français veulent un assouplissement des restrictions

Après plus de six mois de vie sous couvre-feu ainsi que deux autres confinements, de nombreux Français souhaitent désormais que les mesures de restriction pour lutter contre la pandémie soient assouplies.

Selon notre sondage Elabe, ils sont 42% à souhaiter que les terrasses des bars, cafés et restaurants rouvrent dès à présent, et 41% à le souhaiter à compter de la mi-mai. 40% désirent que les salles intérieures des restaurants rouvrent à la fin du mois de mai ou début juin dans les zones les moins touchées, et 39% veulent une réouverture de lieux fermés, comme les salles de sport, entre la mi et la fin juin.

À propos du couvre-feu, 37% des personnes interrogées souhaitent sa suppression, et 30% veulent qu'ils soit reculé de 19 heures à 20 heures.

La vie sociale des Français est également un sujet de préoccupation. 58% des personnes interrogées, soit une baisse de 6 points en un mois, estiment que la lutte contre l'épidémie doit prendre le pas sur la vie sociale. Mais ils sont a contrario 41%, soit une augmentation de 5 points, à vouloir continuer à vivre normalement, en dépit d'une éventuelle recrudescence de l'épidémie.

1 Français sur 2 favorable au rythme de déconfinement

La population française apparaît très partagée quant à la stratégie de déconfinement actuellement prônée par l'exécutif. 47% des personnes interrogée estiment que ce rythme est "comme il faut", alors que 28% le jugent trop lent et 25% trop rapide.

La confiance des Français en l'exécutif pour gérer la crise sanitaire progresse toutefois légèrement, de 3 points, et est désormais à 38%.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :