Pour 6 Français sur 10, l’exécutif a eu tort de ne pas reconfiner fin janvier

Ambre Lepoivre
·2 min de lecture

Selon notre nouveau sondage Elabe "L'Opinion en direct", une majorité de Français fait part de ses réticences quant aux choix du gouvernement pour lutter contre la crise sanitaire.

Le gouvernement a-t-il trop tardé à serrer la vis pour endiguer la propagation du Covid-19? De l'avis d'une majorité de Français (58%), Emmanuel Macron et Jean Castex ont eu tort de ne pas reconfiner le pays fin janvier, selon notre nouveau sondage Elabe "L'Opinion en direct" publié ce mercredi. Une erreur qui se mêle à des prises de décisions jugées parfois "incohérentes" et "inefficaces".

Manque de cohérence du gouvernement

Concernant particulièrement les annonces faites jeudi dernier - à savoir, reconfiner 16 départements pour au moins un mois - 74% des personnes interrogées estiment qu'elles ne sont pas cohérentes, 73% qu'elles ne sont pas efficaces, 65% qu'elles ne sont pas justes et 65% qu'elles ne sont pas simples à comprendre. Ce manque de clarté est dénoncé par 72% des personnes vivant dans les 16 départements concernés par le nouveau confinement.

Perte de confiance

S'ajoute à ce mécontentement, la sensation pour un Français sur deux que l’exécutif ne prend pas assez de précautions vis-à-vis de la crise sanitaire. 27% jugent qu’il en prend juste ce qu’il faut, et 22% qu’il en prend trop. L'impression d'un manque de précautions est une opinion qui augmente avec l’âge: 43% des 18-24 ans considèrent que l’exécutif n’en prend pas assez, et cette observation augmente jusqu’à 59% chez les 65 ans et plus.

Dans ce contexte, la confiance accordée au gouvernement par les Français diminue: elle a perdu 4 points dans les sondages en une semaine. Ainsi, 69% des sondés ne font pas confiance aux politiques qui gouvernent le pays, dont 36% (-1) "pas vraiment confiance" et 33% (+6) "pas confiance du tout". La confiance en l’exécutif atteint son plus bas niveau depuis le début de la crise du Covid-19.

La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Echantillon de 1002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Interrogation par Internet les 23 et 24 mars 2021.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :