SONDAGE BFMTV - 58% des Français se disent prêts à réduire dès aujourd'hui leur consommation d'énergie

Une ampoule (Photo d'illustration) - Sébastien Bozon
Une ampoule (Photo d'illustration) - Sébastien Bozon

Près de six Français sur dix se disent d'ores et déjà prêts à faire des efforts. Alors que l'exécutif appelle les entreprises et les particuliers à la sobriété énergétique en préparation de l'hiver à venir, les Français font part de leur intention de réduire leur consommation de gaz, d'électricité ou encore d'essence.

38% répondent déjà consommer le minimum

Selon un nouveau sondage "Opinion en direct" réalisé par l'institut Elabe pour BFMTV et diffusé ce mardi, 58% des personnes interrogées se disent prêtes à réduire dès aujourd'hui leur consommation d'énergie afin d'éviter les risques de pénuries à la fin de l'année. En précision, ils sont 15% à vouloir beaucoup réduire leur consommation et 43% à vouloir un peu réduire leur consommation.

A contrario, 4% des sondés pourraient réduire leur consommation mais ne souhaitent pas changer leurs habitudes et 38% répondent déjà consommer le minimum dont ils ont besoin. Une sobriété énergétique "anticipée" en baisse par rapport à il y a deux mois: lors du précédent sondage réalisé par Elabe sur cette thématique, ils étaient 63% à se dire déjà prêts à réduire leur consommation énergétique. En cause le nombre de Français qui estiment déjà consommer le strict minimum qui augmente (31% en juin dernier).

Baisser le chauffage, pas le premier effort cité

Dans le détail, pour éviter les risques de pénurie cet hiver et limiter la hausse des prix de l'énergie, les Français entendent privilégier certaines actions du quotidien plus que d'autres. Ainsi, ils sont 81% à se dire prêts à privilégier le programme "éco" de leur lave-linge ou lave-vaisselle. Près de 8 Français sur 10 (78%) se disent aussi disposés à vouloir changer leurs ampoules classiques pour des LED tandis qu'ils sont 72% à affirmer être prêts à débrancher systématiquement leurs appareils en veille, qu'il s'agisse d'écrans, d'ordinateurs ou de machines à laver.

Le choix de réduire le chauffage à son domicile n'arrive qu'en quatrième position: 7 Français se disent toutefois prêts à faire un effort sur le radiateur, un chiffre en augmentation par rapport à la précédente enquête. À noter aussi que 66% des personnes interrogées n'excluent pas de baisser dans les semaines et mois à venir la température de l'eau pour se laver.

61% veulent que les pouvoirs et les entreprises soient exemplaires

Dans le même temps, la très grande majorité des Français (95%) se dit favorable à l'interdiction des publicités lumineuses la nuit. Ils sont presque autant (94%) à vouloir l'interdiction pour les magasins d'avoir leurs portes ouvertes alors que la climatisation ou le chauffage fonctionne. Neuf Français sur dix veulent également limiter l'usage des jets privés par les particuliers et les entreprises.

Une majorité de l'opinion estime aussi que trois conditions doivent être réunies pour que la réduction de notre consommation d'énergie soit une réussite collective: l'exemplarité des pouvoirs publics et des entreprises (61%), des efforts partagés entre toutes les catégories de population (57%) et l'assurance du gouvernement et des entreprises de l'énergie que les prix n'augmentent pas (53%).

La plupart des Français se montrent toutefois pessimiste quant aux mois à venir: 77% redoutent une pénurie de certains produits alimentaires, 59% à une pénurie de gaz et 54% à une pénurie d'électricité.

Article original publié sur BFMTV.com