Sommet. Les vaccins anti Covid-19 au cœur des discussions du G20

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

L’accès universel aux futurs vaccins contre le Covid-19 a fait l’objet, samedi, d’une avalanche de promesses et de déclarations d’intention des membres du G20, réunis virtuellement jusqu’à dimanche à l’invitation de l’Arabie saoudite.

En ouverture du sommet, qui se tenait par écrans interposés, le roi Salmane d’Arabie saoudite a donné le ton des discussions, rapporte Arab News : “Bien que nous soyons optimistes sur les progrès réalisés dans le développement des vaccins, des thérapies et des outils de diagnostic du Covid-19”, il faut encore s’assurer que ces outils seront “accessibles à tous, de façon équitable et abordable”, a-t-il déclaré.

La chancelière allemande Angela Merkel a martelé que l’accès aux vaccins était “un défi mondial qui ne pourrait être relevé qu’en travaillant de concert avec des organisations internationales telles que l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les Nations unies et le G20”, ajoutant que les pays riches devraient “sortir leur chéquier pour que les pays plus pauvres aient accès au vaccin”, selon la Deutsche Welle.

Le président français Emmanuel Macron a lui aussi fait vibrer la corde sensible, observe The Hill, appelant à une “distribution équitable du vaccin”. Pourra-t-on “éviter un scénario dans lequel seuls les riches y auront accès, et seront capables de se protéger et de retrouver une vie normale ?”, a-t-il demandé à ses homologues.

Des déclarations qui n’émeuvent guère CBS News. Le site de la chaîne américaine rappelle en effet que “si les pays du G20 ont contribué à hauteur de plusieurs milliards de dollars au développement d’un vaccin

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :