Sommet de l'Otan : "La complaisance" envers la Turquie "vient surtout de l'Allemagne", souligne le politologue Ahmet Insel

franceinfo
·1 min de lecture

"La complaisance" envers la Turquie "vient surtout de l'Allemagne", a souligné mardi 23 mars sur franceinfo Ahmet Insel, économiste, politologue, maître de conférence à Paris. Il reprend ainsi le mot utilisé par Emmanuel Macron qui, dans une interview à France 5, regrette la "complaisance" de l'Union européenne à l'égard du président turc. Si "Angela Merkel est complaisante", c'est "essentiellement pour maintenir l'accord de coopération sur les réfugiés parqués en Turquie", analyse le politologue. Il souligne que la France est "un peu seule" dans sa critique de l'action de la Turquie en Libye, les Américains se montrent plutôt "très irrités sur l'achat par la Turquie des missiles sol-air russes S-400". Ahmet Insel est co-auteur du livre Le national-capitalisme autoritaire menace la démocratie, à paraître en avril.

franceinfo : La France peut-elle faire entendre sa voix à l'Otan ou est-elle seule dans sa position ferme face à Ankara ?

Emmanuel Macron a identifié comme problème majeur la confrontation avec la Libye. Là-dessus, la France est un peu seule, parce que les États-Unis ne sont pas aussi radicalement engagés du côté du régime de Haftar [le maréchal Haftar est l'homme fort de l'est de la Libye]. Mais en revanche, les États-Unis sont très irrités sur l'achat par la Turquie des missiles sol-air russes S-400, qui sont incompatibles avec l'armement de l'Otan et particulièrement avec l'aviation de l'Otan. Donc, il y a des conflits avec l'Otan et surtout avec les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi