Un sommet du G20 Finances à Bali sous le signe de la discorde

Le sommet du G20 Finances s'ouvre à Bali, en Indonésie, ce vendredi 15 juillet, pour deux jours sous le signe de la discorde. Les représentants de la Russie et de l'Ukraine, pays en conflit, prendront part aux débats en distanciel. Déjà pointé du doigt par les Occidentaux lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères du G20 la semaine dernière, Moscou est à nouveau la cible des accusations.

Le sommet du G20 Finances s'ouvre cette semaine à Bali, en Indonésie, en haute tension. Pour les États-Unis, qui avaient boycotté la précédente réunion du G20 pour protester contre la présence de la Russie, Moscou porte la principale responsabilité des crises que traverse l'économie mondiale aujourd'hui. La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen a ainsi accusé Vladimir Poutine d'« utiliser la nourriture comme une arme de guerre ».

Déjà bousculée la semaine dernière lors du sommet des ministres des Affaires étrangères au sujet du blocus sur les céréales ukrainiennes et la réduction des flux de gaz, la délégation russe est de petit niveau : cette fois, seule le vice-ministre des Finances et une responsable de la Banque centrale russe sont du voyage.

Service minimum aussi pour la plupart des délégations occidentales qui accusent Moscou d'être l'unique responsable des crises actuelles avec la guerre lancée contre l'Ukraine.

Blocage


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles