Sommet européen: unité exceptionnelle des 27 face au Brexit

Les 27 Etats membres ont fait preuve d’une unité tout à fait exceptionnelle ce samedi lors du sommet européen sur le Brexit. Il ne leur a fallu que 4 minutes pour adopter les grandes lignes directrices des négociations. Comme l’explique le président du Conseil européen Donald Tusk, les droits des citoyens est la première priorité:

“Nous avons besoin de garanties solides pour les citoyens qui vivent, travaillent et étudient au Royaume Uni. Et c’est la même chose pour les Britanniques. La Commission a préparé une liste des droits que nous voulons garantir à ceux qui seront touchés par le Brexit. Dans le but de parvenir à des progrès satisfaisants, nous avons besoin d’une reponse serieuse de la part des Britanniques. Je peux assurer que dès que le Royaume Uni apportera de réelles garanties pour nos citoyens, nous trouverons une solution rapidement”.

Mais cette unité pourrait être de courte durée. Le président de La Commission européenne Jean Claude Juncker a montré quelques inquiétudes face à l’avenir:

“Je ne vois pas le danger que cette unité serait brisée ou se briserait mais il est évident qu’au fur et à mesure que nous progresserons dans les débats entre nous, lorsque se poseront des questions budgétaires, nous aurons des problèmes, il y a ceux qui ne veulent pas payer plus et ceux qui ne veulent pas recevoir moins.”

De son côté, Angela Merkel a souligné une nouvelle fois que les négociations se feraient bien par phases et non pas de front.

“J’ai dit que personne ne devrait avoir des illusions parce que j’ai parfois l’impression que certaines personnes au Royaume Uni – et je n’ai pas mentionné le gouvernement – n’ont pas vraiment compris qu’il y a une distinction claire entre les deux phases des négociations. Celle de la séparation et ensuite celle qui portera sur les relations futures. Et j’en profite pour dire qu il n y a pas d’alliance contre la Grande Bretagne.”

Le négociateur en chef de l’UE Michel Barnier annoncera mercredi prochain les recommandations de la Commission au sujet des négociations.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages