Sommet européen : Macron dénonce un "coup d'État dans le coup d'État" au Mali

·1 min de lecture

Alors que le sommet européen à Bruxelles touche à sa fin, le président français a dénoncé un "coup d'État inacceptable" au Mali. Emmanuel Macron a précisé que des sanctions étaient sur la table.

Les dirigeants européens ont "condamné avec la plus grande fermeté l'arrestation du président du Mali et de son Premier ministre", qui constitue "un coup d'État dans le coup d'État, inacceptable", a déclaré Emmanuel Macron à l'issue d'un sommet européen, mardi 25 mai.

"Nous sommes prêts dans les prochaines heures à prendre des sanctions ciblées" contre les protagonistes, a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse.

Un peu plus tôt, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, avait lui aussi dénoncé un "coup de force".

"Nous exigeons la libération des autorités dont la sécurité doit être garantie et la reprise immédiate du cours normal de la transition", a déclaré Jean-Yves Le Drian lors d'une séance de questions-réponses à l'Assemblée nationale.

"Je précise que, si d'aventure il n'y avait pas un retour à l'ordre de la transition, nous prendrions des mesures immédiates de ciblage contre les responsables militaires et politiques qui entravent la transition".

Avec AFP et Reuters

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles