Sommet sur le climat : après les promesses, "moi, je veux de l'action", martèle Yannick Jadot (EELV)

franceinfo
Le député européen a rappelé que les pays européens devaient encore augmenter leurs objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour permettre le succès de l'accord de Paris. 

"Les discours de repentance climatique, j'en ai un peu assez". Invité sur franceinfo pour évoquer le sommet pour le climat qui s'est tenu mardi 12 décembre, à Paris, Yannick Jadot a déploré que l'on fasse "des sommets d'autoaccusation pour masquer l'inaction."

Le député européen Europe Ecologie - Les Verts a affirmé qu'il n'y avait pas eu "d'annonces sérieuses" à l'occasion de cette journée organisée presque deux ans jour pour jour après l'accord de Paris, conclu à l'issue de la COP21. "Moi je veux que la France soit gardienne de l'accord de Paris, leader du climat. Mais pour cela, il faut que l'on agisse. Il faut arrêter de dire, nous n'en faisons pas assez."

Revoir à la hausse les ambitions de la France et de l'Europe

"Les Etats ne sont pas dans le bon tempo de l'action climatique", a encore martelé Yannick Jadot, donnant ainsi raison à Emmanuel Macron quand il affirme que l'on est "en train de perdre la bataille". "Qu'Emmanuel Macron prenne un leadership mondial sur le climat, tant mieux. Qu'à ce sommet, tout le monde ait mis un taquet à Donald Trump, cela nous fait tous plaisir. Moi, les discours de repentance climatique j'en ai un peu assez. Moi, je veux de l'action."

Yannick Jadot a également salué les engagements pris par les entreprises. "Tant mieux si elles le font. C'est une responsabilité morale. Mais la responsabilité des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages