Sommet des Amériques: «démocratie» et «prospérité» au menu de Joe Biden

Le président américain a estimé que la démocratie était « un élément essentiel pour l'avenir des Amériques », lors d'une cérémonie d'ouverture à Los Angeles ponctuée de chansons et de messages d'enfants vantant les merveilles naturelles des pays du continent américain.

Joe Biden a insisté ce mercredi 8 juin sur la nécessité de défendre la démocratie et de coopérer pour plus de prospérité économique, à l'ouverture d'un Sommet des Amériques assombri par des différends diplomatiques. « Notre région est grande et diverse. Nous ne sommes pas toujours d'accord sur tout. Mais parce que nous sommes des démocraties, nous abordons nos différends dans le respect mutuel et le dialogue », a-t-il dit.

« Erreur stratégique »

Le sommet régional est marqué par l'absence de certains chefs d'Etat, notamment du Mexique, du Guatemala, de Bolivie ou du Honduras. Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador en particulier reproche à la Maison Blanche d'avoir exclu Cuba, le Nicaragua et le Venezuela. Il a décidé de ne pas assister au sommet.

L'exécutif américain a justifié ce choix par des « réserves » face « au manque d'espace démocratique et au respect des droits humains ».

Relancer la relation avec les pays d'Amérique latine

(Avec AFP)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles