Sommet des Amériques: un accord trouvé sur l’accueil et la gestion des migrants

Le IXe sommet des Amériques à Los Angeles s’est achevé ce vendredi sur un accord régional sur les migrations. Ce que les pays signataires appellent la déclaration de Los Angeles.

Avec notre correspondant à Washington, Guillaume Naudin

C’est un sujet très sensible politiquement pour les États-Unis et Joe Biden en avait fait une priorité en ouvrant le sommet des chefs d’État et de gouvernement. L’idée est de partager la responsabilité de la gestion des migrations. Chaque pays signataire va donc faire des efforts.

Malgré l’absence remarquée et soulignée du président Lopez-Obrador au sommet, le Mexique va augmenter de 10 000 à 20 000 le nombre de personnes pouvant bénéficier d'un programme spécifique de permis de travail. Le Canada va ouvrir ses frontières à 50 000 travailleurs du secteur agricole. Le Belize va lancer un programme de régularisation d'immigrés illégaux, tandis que le Costa Rica va renouveler un programme de protection temporaire pour des personnes venues de Cuba, du Nicaragua, ou encore du Venezuela, d’où 6 millions de personnes sont parties pour fuir une terrible crise économique.

Les États-Unis accueilleront 20 000 réfugiés en 2023 et 2024

C’est surtout à destination des migrants vénézuéliens que la Maison Blanche va débloquer plus de 300 millions de dollars d’aide humanitaire. L’administration Biden va aussi augmenter l’accueil de réfugiés haïtiens, sans donner de chiffres.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles