Sommet des économies africaines : 100 milliards de dollars à trouver

·1 min de lecture
Le Sommet des économies africaines doit permettre à l'Afrique d'avoir les moyens de financer sa relance. 
Le Sommet des économies africaines doit permettre à l'Afrique d'avoir les moyens de financer sa relance.

Le président français Emmanuel Macron a ouvert mardi un sommet international consacré à la relance économique de l'Afrique, avec l'ambition de mobiliser au moins 100 milliards de dollars pour que le continent puisse se relever de la pandémie, mais aussi lutter contre le terrorisme. Ce « sommet de l'urgence et de l'ambition » vise à combler au moins en partie le « besoin de financement de l'Afrique d'ici 2025, estimé à 285 milliards de dollars », a déclaré le chef de l'État à son arrivée au Grand Palais éphémère, édifié sur le Champ-de-Mars au pied de la tour Eiffel.

À LIRE AUSSISommet sur l'économie africaine : 15 dirigeants du continent à Paris

La proposition macronienne du « New Deal »

Mais pour éviter d'alourdir le fardeau de la dette, Emmanuel Macron a proposé « une nouvelle donne », passant à la fois par la mobilisation de l'investissement privé et le recours à un instrument financier peu utilisé, les droits de tirage spéciaux (DTS) du Fonds monétaire international. Équivalent à une planche à billets du FMI, ces actifs monétaires peuvent être convertis en devises par les pays et dépensés, sans créer de dette.

À LIRE AUSSIMuhammadu Buhari : « Ensemble contre le Covid-19 et le terrorisme »

Jusqu'à présent, la communauté internationale s'est accordée sur le principe d'une émission globale de DTS de 650 milliards de dollars, dont 33 milliards devaient revenir mécaniquement à l'Afrique, par le jeu des quotes-parts au sein de l'institution de Washington. Trop pe [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles