Sommeil : les conséquences préoccupantes de trois mauvaises nuits

·2 min de lecture
Il faudrait dormir au moins six heures par nuit

Une étude américaine a déterminé à partir de quand le manque de sommeil commence à être dangereux pour la santé.

Une bonne nuit dans les bras de Morphée a de nombreux bienfaits. Le sommeil agit notamment sur le système nerveux et la mémoire, protège la santé cardio-vasculaire, booste le système immunitaire et aide à réguler le métabolisme. Mais à certaines périodes, trouver le sommeil est plus compliqué et les mauvaises nuits s’enchainent. À partir de quand cela peut-il avoir un effet négatif sur la santé ? Une nouvelle étude publiée dans Annals of Behavioral Medicine répond à cette question.

Vidéo. Dr Christian Recchia : "Attention, mal dormir, et en plus ne pas le savoir, c’est extrêmement dangereux pour votre santé"

Des conséquences dès le premier jour

Les chercheurs, qui ont analysé le sommeil de plus de 2 000 adultes américains en bonne santé, estiment qu’il suffit de trois nuits perturbées pour sentir les conséquences du manque de sommeil. Dans cette étude, les participants ont consigné leurs habitudes de sommeil et indiqué leur état de bien-être physique et mental pendant huit jours consécutifs. De manière générale, ils ont noté un impact négatif dès la première nuit, qui n’a fait que s’accroitre ensuite pour atteindre un niveau préoccupant après la troisième nuit.

Parmi les effets négatifs, les scientifiques ont relevé une accumulation de sentiments de colère, de nervosité, de solitude, d'irritabilité et de frustration. Les volontaires ont également ressenti davantage de problèmes physiques, tels que des soucis respiratoires, des courbatures ou encore des maux de ventre.

Au moins 6 heures par nuit

"Beaucoup d'entre nous pensent que nous pouvons rattraper notre dette de sommeil le week-end, explique l’auteure principale de la recherche, Soomi Lee. Mais les résultats de cette étude montrent que le fait d'avoir ne serait-ce qu’une seule nuit sans sommeil peut nuire considérablement à notre fonctionnement quotidien." Elle recommande ainsi de dormir au moins six heures par nuit pour préserver sa santé.

Un mauvais sommeil a tendance à créer un effet pervers. Plus on dort mal, plus le corps s'habitue à se contenter d'un sommeil minimal. Il est particulièrement important de consulter un médecin quand les perturbations du sommeil ont un impact sur la journée (fatigue dès le matin, somnolence dans la journée, troubles de la concentration, de l'attention et de la mémoire) et persistent dans le temps. En France, un adulte sur trois est concerné par un trouble du sommeil comme l’insomnie, l’apnée du sommeil ou encore le syndrome des jambes sans repos.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles