La sombre histoire de la «Médée de Patras», accusée d’avoir tué ses trois petites filles

Pacific Press/SIPA

Une mère de famille grecque dont l’histoire de la mort de ses trois enfants en trois ans a ému le pays est aujourd’hui accusé de les avoir tués.

Dans les médias grecs, son visage s’affiche depuis des mois. D’abord comme celui d’une mère endeuillée qui attend des réponses et cherche de l’aide, aujourd’hui comme celui d’une meurtrière au sang-froid. Roula Pispirigkou, âgée de 33 ans, vient d’être inculpée à Athènes, officiellement accusée par la justice d’avoir tué ses trois filles. Son arrestation est survenue il y a quelques mois, après qu’une autopsie a révélé une dose élevée de kétamine dans l’organisme de sa fille de 9 ans, Georgina. Cette dernière est morte à l’hôpital en janvier dernier. Les procureurs pensent que la mère de famille avait, avant ce drame, étouffé Malena, 3 ans, en avril 2019, puis Iris, sa fille de 6 mois, en mars 2021.

D’après la chaîne ANT1 , Roula Pispirigkou, qui vivait à Patras, nie les faits qui lui sont reprochés même si elle aurait indiqué à plusieurs reprises à son avocat et ses proches qu’elle s’attendait à «être blâmée pour la mort de ses enfants». Elle insisterait cependant sur le fait que les fillettes sont mortes de causes pathologiques, affirmant notamment que les marques sur le visage d’Iris et Malena ont été faites après leur mort, lors de la tentative de réanimation. Elle espère notamment compter sur des déclarations de médecins, d'infirmières et des secours, qui auraient affirmé que lorsqu'ils sont arrivés sur place, ils n'auraient vu aucune marques sur le visage des enfants.

Une première tentative de meurtre

Les procureurs, eux, se basent sur plusieurs éléments pour accuser la mère. L’enquête a débuté après la mort de Georgina et les résultats de l’autopsie. Les experts ont découvert que l’enfant de 9 ans avait été tuée après avoir ingéré de la kétamine, un psychotrope utilisé comme un anesthésique à action rapide en(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles