Somalie: le nouveau président nomme un envoyé spécial pour la sécheresse

La Somalie attend encore la désignation par le nouveau chef de l'État d'un Premier ministre et d'un gouvernement. D'ores et déjà, l'entourage du président a été nommé, ainsi qu'un chef des services de renseignement. Et mardi 24 mai, Hassan Cheikh Mohamoud, élu le 15 mai dernier, a confié une mission d'envergure à l'un de ses rivaux à l'élection présidentielle, dans la cadre des « priorités » du chef de l'État : « résoudre de toute urgence les défis de la sécheresse liés au climat », selon le communiqué de ses services.

Abdirahman Abdishakur « Warsame » est un poids lourd de la politique somalienne. Il y a dix jours, il était l'un des candidats malheureux à l'élection présidentielle. Et il est désormais, depuis mardi matin, l'Envoyé spécial de celui qui l'a battu, et dont il a été naguère conseiller politique, avec pour mission d'élaborer une réponse à la sécheresse historique qui touche le pays.

Abdirahman Abdishakur a la cinquantaine. Du haut de sa grande taille, il porte les cheveux gris et des lunettes cerclées de noir. Membre du puissant sous-clan des Habr Gedir, il est le président du parti Wadajir, fondé en 2016 pour porter sa candidature à l'élection présidentielle d'alors.

C'est un diplômé en droit qui, après un long séjour au Royaume-Uni, a également été l'un des négociateurs de l'Alliance pour la re-libération de la Somalie, le mouvement issu des tribunaux islamiques, signataire de l'accord de Djibouti de 2008 qui a mis fin aux combats qui déchiraient le pays.

Mais il a également été l'un des opposants les plus acharnés à l'ancien président Mohamed Farmajo, au point d'avoir été arrêté et blessé par les services de sécurité en 2017 lors de l'attaque de sa résidence. Cinq de ses gardes du corps avaient alors été tués.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles