Somalie: Hassan Cheikh Mohamoud investi devant d'importantes figures politiques

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le 10e président de la Somalie moderne a été officiellement investi mercredi 9 juin, au cours d'une cérémonie sous haute sécurité à Mogadiscio.

Hassan Cheikh Mohamoud, qui a déjà présidé le pays en 2012 et 2017, s'est voulu rassembleur et réconciliateur à l’occasion de son investiture. D'autant que d'importantes figures politiques de la région avaient fait le déplacement dans la capitale somalienne.

Trois invités de marque — le président kenyan Uhuru Kenyatta, le chef de l'État de Djibouti Ismaïl Omar Guelleh et le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed — ont eu droit, comme les autres, au tapis rouge et à la fanfare à leur arrivée à Mogadiscio. Ils ont également participé à une rencontre privée avec le nouveau chef de l'exécutif somalien et son prédécesseur Mohamed Farmajo.

Les relations entre la Somalie et ses trois voisins n'ont pas toujours été simples ces dernières années, notamment avec le Kenya. Et pour Abiy Ahmed, le départ de son allié proche Farmajo n'était pas une bonne nouvelle. C'est pourquoi la photographie était symboliquement importante.

Les chefs de l’État ont ensuite tous rejoint, sous l'immense hangar pavoisé de bleu et de blanc, la vingtaine de dignitaires étrangers invités pour l'intronisation officielle. Entre autres, le Premier ministre égyptien et le ministre des Affaires étrangères émirati étaient présents. Tous deux ont même fait un bref discours d'amitié.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles