Somalie: élection d’un nouveau président sur fond de crises politique et sécuritaire

Le vote du Parlement doit se tenir, ce dimanche 15 mai 2022, dans un hangar de l'aéroport de la capitale sous protection de la force de l'Union africaine. La police a également instauré un couvre-feu à Mogadiscio en invoquant des raisons de sécurité. Au total, 36 candidats sont finalement en lice après que l'un d'entre eux a annoncé son retrait ce samedi. Le sortant Mohamed Abdullahi Farmajo est candidat à sa réélection, contre plusieurs poids lourds de la politique somalienne.

Avec notre correspondante régionale à Nairobi, Florence Morice

Plusieurs fois repoussée, cette élection est très attendue. Elle doit marquer la fin de plus d’un an d’une grave crise politique qui a profondément divisé le pays, et entravé la lutte contre les islamistes shebabs.

Couvre-feu dans toute capitale, scrutin tenu dans un hangar ultra surveillé : le dispositif de sécurité autour du vote de ce dimanche témoigne donc de l’ampleur des enjeux qui entourent ce scrutin. Il est censé permettre à la Somalie de tourner la page d’un processus électoral long et chaotique qui a suscité depuis plus d’un an crispations, violences et divisions jusqu’au sein même des forces de sécurité, comme l’ont montré les affrontements armés survenus en pleine capitale en avril de l’année passée.

Intensification des attaques terroristes

Selon de nombreux analystes, cette crise a donc entravé voire paralysé la lutte contre les islamistes shebabs. Ces derniers mois, ils ont intensifié leurs attaques et consolidé leur emprise dans certaines régions du pays, alors même que le mandat d’Atmis, la nouvelle force de l’Union africaine adopté fin mars, prévoit un retrait progressif des forces internationales d’ici fin 2024.

Les atermoiements électoraux de la Somalie pèsent également l’avenir économique du pays. Le Fonds monétaire international a menacé de suspendre son programme d’aide, essentiel pour le budget du pays, si une nouvelle administration n’est pas rapidement pour reprendre les négociations, et procéder à certaines réformes.

• De nombreux défis pour le futur président

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles