Les solutions qui existent pour cultiver le sol stérile de la planète Mars

© REUTERS

Des préparatifs sont déjà en cours pour des missions qui feront atterrir des humains sur Mars dans une dizaine d’années. Mais que mangeront les nouveaux « martiens » si ces missions aboutissent bien à la colonisation de la planète rouge – colonisation que certains envisagent permanente ?

Une fois que (si) les humains auront réussi à se rendre sur Mars, un défi majeur pour toute colonie sera en effet d’assurer un apport stable en nourriture. Les coûts énormes de lancement et de réapprovisionnement en ressources depuis la Terre, sans parler des aléas pouvant survenir en cours de voyage, rendront cette solution impraticable ou peu s’en faut.

Les humains sur Mars devront impérativement prévoir de ne pas dépendre entièrement des cargaisons expédiées depuis leur planète d’origine, et atteindre un niveau élevé d’autosuffisance.

La récente découverte d’eau liquide sur Mars – qui apporte de nouvelles informations sur la possibilité d’y trouver de la vie – soulève la possibilité d’utiliser ces ressources pour se lancer dans une agriculture de subsistance. Toutefois, la majorité de l’eau martienne est, elle, sous forme d’une épaisse couche de glace au niveau du pôle nord notamment. Nous y reviendrons. Mais l’eau n’est qu’une des nombreuses choses dont nous aurons besoin pour faire pousser suffisamment de nourriture sur Mars.

Quelle technologie ?

Des travaux antérieurs ont suggéré de se tourner vers les microbes comme source alimentaire. L’utilisation de serres hydroponiques (hors sol et s...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles