Une solution pour stocker l’énergie solaire durant des années, quels que soient l’endroit et la météo

·1 min de lecture

En un point donné, l’ensoleillement varie au fil des jours, des mois, des saisons et même des années. Et avec lui, le potentiel de production d’électricité à partir de panneaux solaires. De manière parfois considérable, nous apprend aujourd’hui une étude menée par des chercheurs de l’université de Columbia (États-Unis). Selon leur modèle, certaines régions pourraient avoir à dépasser des sortes de « sécheresses énergétiques » qui pourraient durer jusqu’à huit mois consécutifs. Des situations que les batteries seules ne pourront pas compenser. « Nous devons envisager d’autres moyens de produire et stocker de l’électricité », déclarent les chercheurs dans un communiqué de l’université de Columbia.

Des chercheurs de l’université Chalmers (Suède) présentent justement ce qui pourrait devenir l’un de ces autres moyens. « Une façon radicalement nouvelle de produire de l'électricité à partir de l'énergie solaire, explique Kasper Moth-Poulsen, directeur de recherche, dans un communiqué. Nous pourrons utiliser l'énergie solaire pour produire de l'électricité indépendamment de la météo et de l'emplacement géographique. Sans provoquer d'émissions de dioxyde de carbone (CO2), bien sûr. »

Le Molecular Solar Thermal Energy Storage Systems (Most) mis au point par des chercheurs de l’université Chalmers (Suède) repose sur une molécule formée d’atomes de carbone, d’hydrogène et d’azote qui change de forme lorsqu’elle est exposée à la lumière du soleil. Elle peut ainsi stocker de l’énergie pendant au moins… 18 ans ! Un catalyseur permet ensuite de libérer cette énergie sous forme de chaleur ou, désormais, d’électricité. © Chalmers University of Technology, Per Erséus, Språng kommunikation
Le Molecular Solar Thermal Energy Storage Systems (Most) mis au point par des chercheurs de l’université Chalmers (Suède) repose sur une molécule formée d’atomes de carbone, d’hydrogène et d’azote qui change de forme lorsqu’elle est exposée à la lumière du soleil. Elle peut ainsi stocker de l’énergie pendant au moins… 18 ans ! Un catalyseur permet ensuite de libérer cette énergie sous forme de chaleur ou, désormais, d’électricité. © Chalmers University of Technology, Per Erséus, Språng kommunikation

La technologie proposée est basée sur le Molecular Solar Thermal Energy Storage Systems (Most) développé par les équipes de Chalmers. Au cœur du système, une molécule qui change de forme lorsqu’elle est exposée à la lumière du soleil. Une évolution précédente avait déjà attiré l’attention....

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles