Vers une solution pour produire de l'hydrogène avec moins d'énergie

·1 min de lecture

Pour limiter le réchauffement climatique anthropique et ses conséquences possiblement dramatiques pour l’humanité, nous allons devoir réduire les émissions de dioxyde de carbone (CO2) générées par nos moyens de production d’énergie fossile. Alors même que nous vivons dans un monde qui repose sur la croissance. Démographique, économique et technologique. Un monde dans lequel les demandes en énergie ne cessent d’augmenter.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Certains voient dans l’hydrogène la solution à nos problèmes. Ils imaginent utiliser une électricité renouvelable — comprenez éolienne ou solaire — pour produire un hydrogène vert, riche en énergie. Et qui pourrait être stocké pour servir plus tard — lorsque le vent ne souffle pas ou que le soleil ne brille pas — de carburant à des piles à combustible. Avec pour unique déchet : de l’eau. L’ennui, c’est que l’électrolyse de l’eau mobilise beaucoup d’énergie. Ce qui explique pourquoi produire ainsi de l’hydrogène reste aujourd’hui coûteux et peu intéressant.

Pour l’heure, les scientifiques peinent à trouver des catalyseurs à la fois efficaces, robustes et bon marché. Mais une équipe de chimistes et de physiciens théoriciens du Trinity College de Dublin (Irlande) est peut-être sur la bonne voie. « De nombreux travaux se sont concentrés sur les métaux efficaces, mais au coût prohibitif, beaucoup trop rares pour faire le gros du travail nécessaire pour produire suffisamment d’hydrogène pour la société. Nous nous sommes attelés à chercher une option viable à long terme. Et nous espérons que nous y parviendrons », précise Michael Craig, premier auteur de l’étude, dans un communiqué du Trinity...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles