Solidarité : "la finance est un outil pour changer les choses" selon Nicolas Hazard

Atelier des modules

"La finance sociale et solidaire c’est investir dans des entreprises qui font du sens, qui créent de l’emploi et en même répondent à des problématiques sociales" Nicolas Hazard, fondateur du comptoir de l’innovation, évoque ses ambitions d’entrepreneur social français, mercredi 29 mars sur le canapé gris de ":L’éco".

Il poursuit : "c’est possible d’allier création d’emploi, impact social et rentabilité financière. Aujourd’hui, on vise une rentabilité de 5 %. Ce sont des entreprises résilientes notamment en période de difficulté économique et qu’elles créent parfois plus d’emplois que des entreprises traditionnelles."

"1% de la finance mondiale"

Le consensus mou comme plan de carrière ? En réponse à la Question qui fâche Nicolas Hazard riposte : "mon objectif est de changer le monde et de créer une nouvelle économie qui soit plus inclusive et durable. Pour cela il faut travailler avec tout le monde : les entreprises, les pouvoirs publics, les start-upeurs. C’est plus facile de cliver que de rassembler et réunir."

A la une des magazines et chouchou de la maire de Paris, faut-il savoir séduire pour faire de la finance ? C’est l’objet de la Question perso : "en tout cas il faut savoir convaincre ! L’idée c’est qu’on travaille avec l’actrice Charlize Theron sur des projets en Afrique du Sud, Arnold Schwarzenegger très impliqué dans l’environnement…"

Comme à son habitude, Jean-Paul Chapel termine l’interview par la chanson préférée de l’invité. Nicolas Hazard a choisi le rythme électro de Petit Biscuit avec Sunset Lover : "un jeune de 17 ans qui exporte le génie français partout, une jeune pousse lui-même et un futur très grand !"

":L'éco" vous donne rendez-vous du lundi au jeudi à 9h20 sur Franceinfo.



Retrouvez cet article sur Francetv info

"Les braquages, les vols c'est partout, tout le temps" : plongée dans l’un des quartiers les plus dangereux de Cayenne
En Guyane, "si vous êtes pauvre et que vous survivez à un accident, c'est que vous avez de la chance !"
DIRECT. Guyane : le ministre de l'Intérieur et la ministre des Outre-Mer sont arrivés sur place
Sofins : le salon particulier des forces spéciales
Guyane : une aide d'urgence du gouvernement ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages