Solidarité : des bénévoles verbalisés pour être venus en aide à des migrants sans-abris ?

L'association Utopia 56, qui souhaitait venir en aide à des migrants à Paris et sensibiliser l'opinion publique sur le sort de ces derniers, en aurait été empêchée par les autorités. "On est arrivé aux alentours de 18 heures sur le parvis de l'hôtel de ville. La police est intervenue très rapidement, l'ensemble des bénévoles présents sur place ont été contrôlés. On nous a donné une amende, pour 'rassemblement de personnes illégal'. Ce n'était même pas concernant le couvre-feu", rapporte Kerill Theurillat, coordinateur de l'association Utopia 56 à Paris, sur le plateau du journal de 23 Heures de franceinfo, mercredi 10 février. "C'est dramatique" "C'est assez révoltant. Les bénévoles qui étaient là sont des citoyens qui viennent donner un coup de main et combler les carences de l'Etat en termes de prise en charge des personnes qui sont à la rue. C'est dramatique (...) C'est quand même incroyable que, dans une ville comme Paris, où il y a des centaines de logements vides, des personnes soient obligées de dormir à la rue la semaine la plus froide de l'année", s'indigne Kerill Theurillat.