Solidarité au menu entre vignerons, artistes et restaurants lyonnais

Par Arthur Frydman
·1 min de lecture
L’AOC crozes-hermitage a invité des artistes du collectif Superposition à rhabiller la devanture de restaurants lyonnais, comme chez Bel Ami.
L’AOC crozes-hermitage a invité des artistes du collectif Superposition à rhabiller la devanture de restaurants lyonnais, comme chez Bel Ami.

« On attaque les travaux pour le millésime 2021. On doit engager tous les frais, les stocks grossissent, mais pour l'instant, sans perspectives, on navigue dans le flou », regrette Yann Chave, propriétaire du domaine éponyme et coprésident de la section interprofessionnelle de l'appellation crozes-hermitage. Malgré un bon mois de novembre dans la perspective des fêtes de fin d'année, les vignerons ressentent la crise, la viticulture étant l'un des secteurs agricoles les plus durement touchés.

S'ajoutent à la chute des ventes auprès des professionnels (restaurants, bars à vins, etc.), l'arrêt des exportations et l'annulation en cascade des salons des vins. « Le secteur du vin souffre mais nous ne sommes évidemment pas les seuls? D'autres branches d'activités dégustent, comme la restauration et les professionnels du monde de l'art », poursuit Yann Chave, qui a décidé de donner un coup de pouce symbolique aux restaurants lyonnais et aux artistes locaux.

Une révolution silencieuse, joyeuse et artistique.

Les restaurants resteront fermés après le 20 janvier et sans eux pour vendre leurs vins, de nombreux vignerons se retrouvent dans des situations intenables. Afin de montrer sa solidarité avec les restaurateurs et avec les artistes lyonnais, l'appellation crozes-hermitage a proposé un happening engagé, baptisé Hors-d'?uvres.

Un verre chez Monsieur P. © DR« Certains misent sur des drive-in aux domaines, bien que ce soient des initiatives salutaires, les gens hési [...] Lire la suite