Solidarité : des allocataires du RSA se reconvertissent et deviennent des soignants

Alors que le Covid-19 frappe toujours durement la France, les patients affluent dans certains hôpitaux. Des élus ont ainsi eu l’idée de proposer aux demandeurs d’emploi de devenir aides-soignants, par exemple, en leur proposant des formations accélérées, comme à Cannes (Côte d’Azur). Après avoir exercé longtemps la voyance, Valérie Vozza est désormais aide-soignante dans un Ehpad. Des reconvertis heureux "Ce sont des personnes âgées qui ont pris soin de nous avant et aujourd’hui, c’est à nous de prendre soin d’eux, tout simplement", estime-t-elle. L’intéressée s’est vu proposer cet emploi par le département des Alpes-Maritimes. Auparavant, elle touchait le revenu de solidarité active. "Passer de 800 euros par mois à 1 200, 1 300 euros, il n’y a pas de comparaison. J’ai réussi à m’acheter une voiture, à payer tout ce que j’avais en retard. Pour moi, c’est une bénédiction d’être ici", ajoute-t-elle.