Soldes : dans les grands magasins parisiens, "les clients ne sont pas là"

Sophie Auvigne, franceinfo
Les soldes démarrent pour six semaines, ce mercredi 9 janvier. Après une fin d’année perturbée par les manifestations des "gilets jaunes", les commerçants en attendent beaucoup. LDans les grands magasins parisiens, le démarrage semble prudent.

Les rayons des grands magasins parisiens sont quasiment déserts ce mercredi 9 janvier. C’est pourtant là que la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie a choisi de lancer officiellement le début des soldes d’hiver. Six semaines de prix cassés pour vider les stocks. Et il y en a beaucoup cette fois après la fin d’année catastrophique depuis le début du mouvement des "gilets jaunes", fin novembre. L’impact économique du mouvement est même évalué entre 2,5 et 4 milliards d’euros, a rappelé Agnès Pannier-Runacher.

Des remises en plus pour attirer les clients

Devant les Galeries Lafayette du boulevard Haussmann, il y a bien une petite file de clients pour l'ouverture des portes, mais pas la cohue traditionnelle. Cela étonne même cette cliente, croisée par franceinfo : "j’étais très surprise ce matin, il n’y a quasiment personne dans le magasin. C’est peut-être les ventes privées des semaines précédentes qui font que les gens ont déjà fait l’acquisition de ce qu’il voulait. Mais c’est vrai que c’est plutôt étonnant."

Alors pour faire venir les clients, les magasins cherchent à relancer la machine. Certains commerçants des Galeries Lafayette par exemple font "un happy hour, 10% supplémentaires". Une première dans ce grand magasin. "Avec les manifestations des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi