Soldes d'hiver: 5 choses à savoir pour faire de bonnes affaires

1 / 2

Soldes d'hiver: 5 choses à savoir pour faire de bonnes affaires

Le 8 janvier, c’est le début des soldes dans la plupart des départements français. Vente à perte, garantie et dérogations, nouveautés… Cinq questions sur ce rendez-vous rituel.

> Quand un commerçant peut-il revendre à perte?

La revente à perte, quand le commerçant vend le produit moins cher qu’il ne l’a acheté ou qu’il ne va lui rapporter, est interdite par la loi...sauf exceptions. Les soldes, qui clôturent une fin de saison, en sont une. Le commerçant peut alors vendre à perte, mais seulement ce qu’il a acheté depuis au moins un mois et déjà proposé en magasin.

D’autres exceptions à la règle: quand le magasin ferme et doit liquider sa marchandise, ou quand le produit est "démodé", obsolète ou proche de la date de péremption. Dans ce dernier cas et concernant les produits alimentaires, la loi Alimentation a limité leur seuil de vente à perte: depuis 2018, leurs promotions sont limitées à un tiers du prix de vente au consommateur.

Un commerçant a également le droit de s’aligner sur un prix plus bas dans un autre magasin qui se situe dans la même zone d’activité. Mais ce même magasin ne doit pas excéder une certaine surface: 300m2 de produits alimentaires et 1000 m2 pour les autres.

Reste enfin la situation où le commerçant se procure un produit qu’il avait déjà dans ses stocks, et que le produit nouvellement arrivé est moins cher: il peut donc vendre ses produits stockés au même prix bas.

C’est ainsi...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi