Pour les soldats russes en Ukraine, tenue correcte exigée

Photo CHINGIS KONDAROV/REUTERS

L’une des premières mesures du nouveau commandant de l’“opération militaire spéciale”, le général Valeri Guerassimov, nommé le 12 janvier dernier, a été de tenter de renforcer la discipline au sein des troupes déployées en Ukraine, selon les experts du renseignement britannique dans leur bulletin sur la guerre.

Pour cela, les commandants sur le front ont reçu l’ordre d’“harmoniser” l’équipement et les uniformes de soldats, ainsi que de bannir l’utilisation de véhicules personnels, de “gadgets” comme les téléphones portables ou les tablettes. Aussi, les combattants doivent désormais davantage prendre soin de leur apparence physique – plus de cheveux longs et, surtout, plus de barbes dans les rangs de l’armée russe.

C’est cette dernière mesure qui a, comme le note Novaïa Gazeta Europe, suscité le plus de polémiques dans le pays. Pour le général Viktor Sobolev, membre de la commission de la défense de la Douma, se raser est une “exigence élémentaire de la discipline militaire”. Si un militaire russe se promène mal rasé, “cela ne le met pas en valeur, ni en tant qu’homme ni en tant que soldat”.

Les “voenkor”, ces journalistes russes spécialistes des questions militaires, y ont vu une résurgence du passé soviétique, lorsque le soldat en première ligne devait apparaître “rasé de près, boutonné dans un uniforme d’apparat avec des yeux brillants d’optimisme”, rappelle l’un d’entre eux, Daniil Bezsonov.

“Bande de bouffons”

Les critiques les plus virulentes sont venues, sans surprise, du leader tchétchène Ramzan Kadyrov, dont “99,9 %” des combattants au front portent la barbe pour des motifs religieux, affirme-t-il. Et de poursuivre : “Ils ne se doutaient pas qu’un dangereux ennemi se cachait dans leurs rangs : la pilosité faciale !”

Evgueni Prigojine, patron du groupe Wagner dont les mercenaires sont régulièrement qualifiés de “clodos” (bomj) à cause de leur tenue dépenaillée, a lui aussi raillé ces mesures.

“Une bande de bouffons essaie d’enseigner à des guerriers endurcis combien de fois ils doivent se raser et quel parfum utiliser avant de se présenter devant leurs supérieurs.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :