Soldats morts au Mali : la France doit-elle rester ?

La France a commencé à rendre hommage à ses treize militaires tués lundi soir au Mali dans la collision entre deux hélicoptères. Jamais la France n'avait perdu autant d'hommes sur un théâtre d'opération depuis 36 ans et l'attentat du Drakkar au Liban en 1983. Passée la stupeur, l'heure est au déjà aux premières questions - sur les causes exactes du drame, mais aussi sur la présence de l'armée française depuis bientôt sept ans au Mali.