Un soldat ukrainien se fait retirer une grenade du torse

Nikom Khotjan / EyeEm via Getty Images

Lors d’une bataille sanglante à Bakhmut en Ukraine, un militaire s’est retrouvé avec une grenade réelle logée… dans son torse. Elle pouvait exploser à tout moment.

C’est un miraculé. Comme le révèle le New York Post, un soldat ukrainien a eu la vie sauve après une opération à haut risque. Lors d’une bataille sanglante à Bakhmut en Ukraine, le militaire s’est retrouvé avec une grenade réelle logée… dans son torse. Il a donc dû la faire enlever chirurgicalement, en urgence, au risque d’y laisser sa vie. Seulement voilà : la grenade pouvait exploser à tout moment.

Dans un premier temps, une électrocoagulation a été envisagée. Il s’agit d’une intervention chirurgicale qui utilise la chaleur pour contrôler les saignements et détruire les tissus anormaux. Mais elle n’a pas pu être effectuée en raison du trop haut risque de déflagration. Le chirurgien ukrainien, Andrii Verba, a cependant trouvé une autre technique pour la le lui retirer, selon les dernières informations divulguées.

VIDÉO - La pause-café d'un soldat ukrainien interrompue par une attaque russe

Le soldat blessé envoyé en rééducation

Comme le rapporte le Daily mail, le Dr Verba est l’un des "chirurgiens les plus expérimentés" d’Ukraine. Basé dans la région du Donbass depuis 2014, il a reçu les prix d’État de docteur honoré d’Ukraine et de docteur en sciences médicales et a dirigé des milliers d’opérations sur le terrain. "L'intervention opérationnelle a été un succès", a déclaré le gouverneur régional Serhii Borzov tout en précisant que le soldat blessé avait "été envoyé en rééducation et en convalescence".

Cet incident s’est produit alors que la Russie poursuit son invasion de l'Ukraine et envisage d'appeler 500 000 soldats supplémentaires. Actuellement, les troupes russes intensifient leur assaut sur Soledar, une petite ville minière au nord-est de Bakhmut, où les combats ont été particulièrement brutaux. Face à cette situation, l’Ukraine s'est donc vu contraint d’envoyer des renforts pour contrer les assauts russes. "L'ennemi enjambe littéralement les cadavres de ses propres soldats, en utilisant de l'artillerie massive, des systèmes MLRS et des mortiers", a déclaré la vice-ministre ukrainienne de la Défense, Hanna Malyar.

VIDÉO - Les mercenaires russes de Wagner affirment contrôler la ville de Soledar, dans l'est de l'Ukraine