Solar Orbiter : son survol de la Terre le 27 novembre sera le moment le plus risqué de sa mission

·2 min de lecture

Ce samedi 27 novembre, après un an et huit mois de vol dans le Système solaire interne, le vaisseau Solar Orbiter survolera sa planète d’origine, la Terre, pour réduire l’énergie liée à sa vitesse. Le satellite d’observation sera ensuite prêt pour effectuer les prochains six survols prévus de Vénus. Ces dernières assistances gravitationnelles affineront et inclineront l'orbite de Solar Orbiter, permettant à la sonde protégée de la chaleur de capturer ses toutes premières images directes des pôles du Soleil, et bien plus encore.

Lors de son survol de la Terre, Solar Orbiter devrait passer à 460 km de la surface à son altitude la plus proche, soit environ 30 kilomètres au-dessus de la trajectoire de la Station spatiale internationale (ISS). Il traversera deux fois l’anneau géostationnaire à 36.000 kilomètres et passera même sous le niveau de l’orbite terrestre basse, soit à moins de 2.000 kilomètres, deux zones encombrées de débris spatiaux.

Ce qu'il faut savoir sur la sonde spatiale Solar Orbiter. © ESA
Ce qu'il faut savoir sur la sonde spatiale Solar Orbiter. © ESA

Quel est le risque encouru pour Solar Orbiter ?

Avant de trop s’inquiéter, commençons par dire clairement que la probabilité que la sonde soit heurtée par des déchets est vraiment très faible. Les missions d’observations terrestres passent toute leur vie dans l’orbite terrestre basse, la zone spatiale la plus encombrée de déchets spatiaux, et même si elles doivent chaque année effectuer quelques manœuvres d'évitement, Solar Orbiter ne restera que quelques minutes dans cette zone avant de passer au plus près de la surface de la Terre et de continuer vers Vénus.

Mais même si les risques sont faibles, les collisions avec des déchets à une faible altitude terrestre sont réelles. En 2016, un panneau solaire du satellite Sentinel-1A de l’ESA, a été heurté par une particule d’une taille estimée à moins de 5 millimètres. En dépit de sa petite taille et en raison de sa vitesse relative élevée, cela a endommagé une zone de 40 cm de diamètre, entraînant ainsi une petite baisse de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles