Solar Orbiter : comment suivre en direct son décollage vers le Soleil ?

Rémy Decourt, Journaliste

À quelques heures du lancement de la sonde Solar Orbiter de l’Agence spatiale européenne, tous les voyants sont au vert. Cette mission inédite pour l’Europe s’apprête à décoller pour un périple autour du Soleil qui a pour objectif de mieux comprendre comment le Soleil génère le vent solaire et l’héliosphère, cette enveloppe magnétique – porteuse de ce vent – dans laquelle baigne et interagit tout notre Système solaire. Pour cela, Solar Orbiter réalisera des mesures à distance et in situ depuis une orbite qui ira jusqu’à 42 millions de kilomètres du Soleil et s’écartera du plan de l’écliptique. Une distance à comparer avec les 150 millions de kilomètres qui séparent le Soleil de la Terre. 

Son lancement, à bord d’un lanceur fourni par la Nasa, dans le cadre de sa participation au programme, est prévu lundi matin à 5 h 03 min heure française, depuis le Centre spatial Kennedy de la Nasa (Floride). Ce lancement sera retransmis en direct. Sa mission débutera en novembre 2021, le temps pour la sonde de rejoindre son orbite opérationnelle. Elle devrait se terminer en 2030 avec l’épuisement de son carburant.

https://www.esa.int/esawebtv

La sonde Solar Orbiter de l'ESA, l'Agence spatiale européenne, à laquelle la Nasa participe en fournissant deux instruments et le lanceur, va partir pour un périple autour du Soleil. © ESA, Nasa

Des observations synchronisées avec Parker Solar Probe

Pendant sa mission, huit manœuvres d’assistance gravitationnelle fournies par Vénus et une par la Terre seront nécessaires à Solar Orbiter pour rejoindre l'orbite elliptique sur laquelle la sonde réalisera 22 orbites autour du Soleil avec, des passages au plus près du Soleil à seulement 42 millions de kilomètres de sa surface. À partir de 2025, Solar Orbiter relèvera progressivement son inclinaison, qui atteindra 33° en 2029 et accédera ainsi à l’observation des régions du Soleil de plus hautes latitudes, dont les régions polaires.

Enfin, Solar Orbiter travaillera en...

> Lire la suite sur Futura