"Les soixante-quinze feuillets et autres manuscrits" : une œuvre "poétique, qui comble notre attente", pour la Société des amis de Marcel Proust

franceinfo
·1 min de lecture

La parution jeudi 1er avril des Soixante-quinze feuillets autres manuscrits inédits de Marcel Proust, aux éditions Gallimard, est une œuvre "particulièrement poétique, fervente et elle comble notre attente", a réagi sur franceinfo Jérôme Bastianelli, président de la Société des amis de Marcel Proust. C'est un évènement littéraire puisque ces manuscrits étaient restés cachés depuis près de 70 ans chez l'éditeur Bernard de Fallois et ont été découverts après sa mort en 2018.

Une publication d'une "grande fluidité" et "plus abordable" que d'autres ouvrages de Marcel Proust. "Il me semble que c'est une clé intéressante pour ouvrir la porte de l'œuvre de Proust", selon Jérôme Bastianelli, pour qui Proust est "une mode durable".

franceinfo : Est-ce le Graal proustien, ce manuscrit ?

Jérôme Bastianelli : On l'attendait avec beaucoup d'impatience parce que, d'une part, on est toujours impatient de découvrir des œuvres nouvelles de notre écrivain favori et d'autre part, celle-ci est particulièrement poétique, fervente et elle comble notre attente. J'ai eu la chance de le lire. J'ai trouvé que c'était tout à fait émouvant de voir Proust écrire ce qui deviendra À la recherche du temps perdu et pour cela, il avait utilisé les prénoms des vraies personnes de sa famille. On sait qu'il va se détacher un peu plus de l'autobiographie pour brouiller un peu les pistes. Mais dans ces "soixante-quinze feuillets", il parle vraiment des gens qu'il a connus et c'est peut-être avec un style plus (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi