"Qui que ce soit, honte à vous": un monument d'hommage à Anne Frank dégradé par un tag "Gaza" à Amsterdam

Des images partagées sur les réseaux sociaux montrent le mot "Gaza" écrit à la peinture rouge sur le podium d'une statue d'Anne Frank, à Amsterdam. La police a été alertée ce mardi 9 juillet, rapporte CNN, et a ouvert une enquête.

La bourgmestre de la capitale néerlandaise a vivement condamné cette dégradation. "Aucun Palestinien n'a été aidé en salissant sa si précieuse statue", écrit Femke Halsema sur Instagram.

"Cette jeune fille, qui a été si brutalement assassinée par les nazis à l'âge de 15 ans, nous rappelle chaque jour, à nous et à notre ville, l'humanité et la douceur, dans les circonstances les plus difficiles", poursuit l'édile.

"Qui que ce soit, honte à vous! Il n'y a aucune excuse pour cela", ajoute-t-elle.

Monument d'hommage

Comme le rappelle CNN, la statue d'Anne Frank a été érigée dans un parc d'Amsterdam, près de l'endroit où la jeune fille et sa famille vivaient avant d'être contraintes de se cacher durant la Seconde Guerre mondiale pour tenter d'échapper à la déportation.

Sur ce monument d'hommage, elle porte plusieurs couches de vêtements car sa famille craignait que le fait de transporter des valises n'éveille les soupçons des autorités et des forces de l'ordre.

Article original publié sur BFMTV.com