Ce soir à la télé : "Landscapers" sur Canal+, adaptation à l'écran d'un crime sordide sur fond d'histoire d'amour

"Cette histoire est inspirée de faits réels". Dans sa case du lundi, que viennent de quitter Jonathan Cohen et sa légèreté, Canal+ propose ce soir, avec "Landscapers", à ses téléspectateurs une ambiance bien plus sombre retranscrite à l'écran par son créateur Ed Sinclair et le réalisateur Will Sharpe.

L'histoire d'un faits divers prémédité

Le pitch ? Susan et Christopher Edward, couple de Britanniques inséparable incarné par Olivia Colman ("The Crown", "Broadchurch") et David Thewlis ("Harry Potter"), est rattrapé par son passé. Quinze ans auparavant, ces passionnés de septième art - détail qui revêt une grande importance dans le parti pris du réalisateur qui multiplie les références cinématographiques (western des années 1950, "Le dernier métro" de François Truffaut) - ont froidement abattu et enterré dans leur jardin de Mansfield les parents de Susan pour bénéficier de leurs allocations. Personne n'a jamais rien soupçonné, le couple avait prémédité son geste et anticipé ses conséquences en prêtant aux défunts une vie paisible sur les bords de la Méditerranée.

Mais Christopher Edward finit par craquer et avoue au téléphone ce double homicide à sa mère, qui dénonce ce crime aux autorités. Les époux, arrêtés à leur descente de l'Eurostar à Londres, sont sommés de s'expliquer et des dissonances entre les versions des Edwards commencent à apparaître. Outre le besoin d'argent, ce meurtre s'explique aussi par les abus et humiliations...

Lire la suite


À lire aussi

Ce soir à la télé : "Super Pumped" sur Canal+, la série qui vous révèle la face cachée d'Uber
Le "Canal football club" fait sa rentrée ce soir sans Pierre Ménès sur Canal+
"L'Equipe du soir" : Djibril Cissé fond en larme face à Guy Roux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles