Soirée télé : «C’est très dramatique, au sens premier du terme»

Libération.fr
Le plateau de France 2, dimanche soir.

Plateau télé électoral devant TF1, BFMTV, France 2 et CNews.

18h40, TF1. Les duettistes Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray entrent en scène. Sur un ton solennel, ils annoncent, façon télé-réalité : «Ils sont 11, 11 candidats. Dans quelque temps, ils ne seront plus que deux. Dans ce scrutin où jamais autant de candidats se revendiquent antisystème, quels choix vont faire les électeurs?» On fait le tour des différents QG. Ce n’est pas passionnant. Marine Le Pen «travaille», Emmanuel Macron est en «réunion de travail», Jean-Luc Mélenchon est «enfermé dans son bureau». Un chiffre, quand même, fourni par Edouard Lecerf, de l’institut de sondage Kantar Sofres : 22%, soit le niveau de l’abstention à prévoir. Christophe Jakubyszyn, chef du service politique de TF1, tente d’aviver l’intérêt du téléspectateur : «Il s’est passé quelque chose dans le pays, cette présidentielle une fois de plus pourrait nous réserver des surprises.» Tandis que la caméra l’accompagne d’un ample mouvement circulaire, Anne-Claire Coudray prévient : «Le décor va beaucoup évoluer au cours de la soirée.» Chouette.

18h45, France 2. La chaîne lance son «premier débat» entre éditorialistes. A cette heure-là, on ne peut que gloser sur «l’incertitude». Directeur du quotidien l’Opinion, Nicolas Beytout envisage «trois cas de figure» pour le second tour et commence par celui qui lui plaît visiblement le moins : «Un duel Marine Le Pen-Mélenchon. Là, on a une France qui renie tout ce qui a eu lieu depuis 40 ou 50 ans.» A côté, Thomas Legrand, de France Inter, prend de l’avance sur le calendrier électoral : «On aura peut-être le nom du prochain président à 20 heures.» Ah bon ? «On le sait. N’importe quel candidat battra Marine Le Pen au second tour…» A la place de Franz-Olivier Giesbert, le Point a envoyé son directeur adjoint, Christophe Ono-dit-Biot, qui prend de la hauteur : «On assiste au débat qui agite le monde occidental, un débat de civilisation entre un monde ouvert et un monde fermé. Le deuxième (...) Lire la suite sur Liberation.fr

L’euro en forte hausse après le 1er tour de la présidentielle
LafargeHolcim: le patron poussé au départ
Présidentielle: l’essentiel du programme d’Emmanuel Macron
Amazon s'attaque au textile à la demande
Une photo de la Terre et 22 plongeons à travers les anneaux de Saturne

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages