Les soins apportés à Maradona avant sa mort inappropriés et imprudents

·1 min de lecture
LES SOINS APPORTÉS À MARADONA AVANT SA MORT INAPPROPRIÉS ET IMPRUDENTS

BUENOS AIRES (Reuters) - Une commission médicale chargée d'enquêter sur le décès de Diego Maradona a conclu que l'équipe médicale qui a pris en charge l'idole du football a agi de façon "inappropriée, déficiente et imprudente", selon une copie de son rapport que Reuters a pu consulter.

Le décès de Maradona a bouleversé l'Argentine où la star, qui a lutté pendant des années avec des addictions et des problèmes de santé, était vénérée.

Le parquet argentin a ouvert une enquête peu de temps après sa mort à 60 ans d'un problème cardiaque dans son domicile de Buenos Aires, ordonnant notamment des perquisitions au domicile du médecin personnel du footballeur.

Une commission médicale a été nommée par le ministère de la Justice pour étudier les accusations visant l'équipe médicale qui prenait en charge le footballeur.

"L'action de l'équipe médicale chargée de soigner DAM (Diego Armando Maradona) a été inadéquate, déficiente et imprudente", déclare la commission médicale dans un rapport daté du 30 avril.

Le rapport explique que l'état de santé de Maradona s'est gravement dégradé et que sa mort a commencé environ 12 heures avant son décès à la mi-journée le 25 novembre.

"Il a présenté des signes sans équivoque d'une période prolongée d'agonie donc nous en concluons que le patient n'a pas été adéquatement surveillé à partir de 00:30 le 25/11/2020", peut-on lire dans le rapport.

Reuters n'a pas pu joindre le parquet et les avocats concernés pour un commentaire.

Maradona, champion du monde avec l'Argentine en 1986, a joué entre autres pour Barcelone, ​​Naple, Séville et Boca Juniors et est considéré comme l'un des plus grands footballeurs.

(Juan Bustamante, version française Gwénaëlle Barzic)