Soignants : la question du vaccin obligatoire tranchée avant septembre ?

·1 min de lecture
« Depuis le début de la campagne vaccinale on a fait le choix de la confiance plutôt que de la coercition et ça a plutôt très bien marché », a toutefois relevé Gabriel Attal.
« Depuis le début de la campagne vaccinale on a fait le choix de la confiance plutôt que de la coercition et ça a plutôt très bien marché », a toutefois relevé Gabriel Attal.

C'est la question qui revient régulièrement sur le devant de la scène depuis plusieurs mois : faut-il ou non rendre la vaccination obligatoire pour les soignants ? Jusqu'à présent, le gouvernement ne s'est pas positionné sur le sujet et renvoyait à l'automne la possibilité de rendre le vaccin contre le Covid-19 obligatoire pour ces catégories de travailleurs, ?uvrant chaque jour auprès de malades notamment. Mais, jeudi 1er juillet, Gabriel Attal a indiqué qu'au final, l'exécutif pourrait être amené à trancher cette question un peu plus tôt et annoncer avant septembre l'obligation pour les soignants de se faire vacciner. L'objectif serait alors d'anticiper le mieux possible une éventuelle quatrième vague épidémique.

Les consultations sur le sujet annoncées mercredi par le Premier ministre Jean Castex avec les associations d'élus locaux et les présidents de groupes parlementaires permettront « y compris d'aborder la question du calendrier », a-t-il précisé sur LCI. « Sur le calendrier il n'y a absolument rien de figé, et je pense que tout est possible », a-t-il dit.

Continuer de convaincre les non-vaccinés

Car à partir du moment où se faire vacciner nécessite deux doses « plus quinze jours » avant que la seconde injection soit pleinement efficace, « dès lors que vous annoncez une obligation », il faut « anticiper » et « donner un peu de visibilité pour que les personnes puissent se faire vacciner » dans les délais impartis.

À LIRE AUSSICoignard ? Covid-19 : glis [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles