Les soignants épuisés face au Covid-19 : "Je ne sais pas comment on va s'en sortir"

·2 min de lecture

Alors que la propagation du coronavirus s'intensifie dans certaines régions et en particulier à Paris et ses environs, les soignants sont confrontés à une cadence de travail effrénée. "Ça me fait peur, je ne sais pas comment on va s'en sortir", s'inquiète notamment Sabine, manipulatrice en radiologie, mardi sur Europe 1.

Après la pénurie de masques, celle de gants et autres protections, et la longue mise en œuvre des tests à grande échelle, c'est désormais du côté des soignants que se fissure le rempart sanitaire français contre le Covid-19. Signe de leur épuisement, le collectif inter-hôpitaux entend dénoncer les conditions de travail actuelles mardi matin. Le week-end dernier, les chefs de service de l'AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris) ont reçu une directive indiquant que les soignants ne pourraient probablement pas prendre leurs vacances de la Toussaint, à cause d'un manque de renforts dû notamment à un effort pour ne pas déprogrammer trop de soins hors Covid-19. "Ça me fait peur, je ne sais pas comment on va s'en sortir. Je le dis franchement, je ne sais pas", s'inquiète Sabine, mardi sur Europe 1.

"On nous demande de travailler presque tous les jours pendant 12 heures"

A deux pas de l’hôpital Tenon, elle se repose, le temps d'un café avec Nicolas. Les traits tirés, ils pensent à la deuxième vague de Covid-19 et à leurs congés qu’ils vont sans doute devoir reporter. "Psychologiquement, c'est très difficile, on a du mal à gérer. On est en sous-effectif. On nous demande de travailler presque tous les jours pendant 12 heures. On a des plannings qui ne ressemblent vraiment plus à rien et qui sont épuisants. Et là, je me demande si je vais pouvoir me reposer aux prochaines vacances", souffle Nicolas. Aide-soignant, Nicolas enchaîne les journées et les patients, jusqu’à 120 par jou...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :