"La soi-disant islamophobie dont est accusée Mila n’est rien d’autre qu’une accusation de blasphème"

·1 min de lecture

L'association laïque et humaniste "Dernier espoir" dénonce le cyberharcèlement dont est victime Mila.

Nous, jeunes de France attachés aux valeurs de notre République, et en particulier la laïcité en ces temps difficiles, et aujourd’hui nous avons décidé de dire : non.Non au harcèlement d’une jeune fille sous prétexte qu’elle s’exprime sur une religion, non à ce qu’une adolescente vive dans la peur, et plus particulièrement aujourd’hui, non au tribunal numérique qui s’est constitué sur les réseaux sociaux à l’initiative d’un réseau déjà connu pour des faits de cyber-harcèlement. Cette situation nous amène à nous poser différentes questions.Tout d’abord, pourquoi, avec l’influence des réseaux sociaux aujourd’hui les signalements sont-ils prioritairement gérés par des algorithmes ? Comment ce réseau (FC Sensi), déjà connu pour les mêmes faits, peut-il continuer ses exactions sans être banni et sans que les auteurs des faits n’aient été traduits devant la justice (pour rappel le cyberharcèlement est un délit) ?"La France étant une République Laïque, les religions n’y sont que des idées parmi d’autres"Aujourd’hui la jeune Mila, de seulement 17 ans, se retrouve esseulée face à ce flot de haine pour n’avoir fait qu’exprimer une opinion et user des droits dont notre République lui permet de jouir. Que cela plaise ou non à ses détracteurs, la pseudo-loi qu’ils tentent d’imposer ne vaut rien aux yeux de nos valeurs républicaines. La soi-disant islamophobie dont elle est...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

Rentrée scolaire : 22 établissements scolaires fermés en raison de cas de Covid-19, annonce Jean-Michel Blanquer

1939 : il y a 80 ans, les masques obligatoires

Rentrée obligatoire le 22 juin : la reculade de Jean-Michel Blanquer sur les précautions sanitaires

Selon l'ONU, 80 millions de personnes ont été déplacées par les conflits dans le monde en 2019, un record