Comment les sociétés de gestion incluent la protection de la biodiversité dans leurs investissements

© Alexis Rosenfeld / Getty Images Europe

Une offre de produits financiers dédiés au traitement de la biodiversité voit le jour. Des fonds mono- ou multithématiques investis en actions de sociétés cotées apparaissent en vue de prendre part à la préservation ou à la restauration du capital naturel. Une tendance illustrée par Axa IM avec le fonds Axa WF ACT Biodiversity lancé en avril. « Au sein d’un univers d’investissement de 200 sociétés de plus de 500 millions de dollars de capitalisation boursière à l’échelle mondiale, le fonds investit dans une quarantaine de titres de sociétés en croissance rentable et innovantes, offrant des solutions répondant à plusieurs objectifs de développement durable des Nations unies, en lien avec la biodiversité, expose Stéphane Lago, spécialiste des investissements actions thématiques chez Axa IM. Le fonds investit dans quatre thèmes, les matériaux durables, notamment les bioplastiques et les alternatives au plastique, la terre et le bien-être animal, les écosystèmes aquatiques ainsi que le recyclage et la réduction des emballages. » Pour mesurer l’impact du portefeuille du fonds sur la biodiversité, Axa IM s’appuie sur un partenariat avec Iceberg Data Lab, un fournisseur français de données environnementales à destination des institutions financières.

Ce type de fonds est la partie visible d’un ensemble d’actions lancées par les gestionnaires d’actifs pour atténuer la perte de biodiversité. Le premier défi consiste à prendre réellement la mesure des enjeux. « C’est un casse-tête, r...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles