Sobriété énergétique : sommés de faire des économies, les laboratoires menacent de faire grève

© COLLANGES / IMAGE POINT FR / BSIP VIA AFP

L'heure est aux économies un peu partout et les laboratoires d'analyses médicales n'échappent pas à la règle. Alors qu'ils ont largement profité de la crise sanitaire selon l'exécutif, celui-ci leur réclame près de 250 millions d'euros d'économies. Selon le gouvernement, les marges des laboratoires ont copieusement augmenté, passant de 18 à 26% grâce aux tests Covid . Mais ces bénéfices ne prennent pas en compte les investissements, notamment pour répondre à la forte demande pendant la crise, explique Alain Le Meur, président de l'Alliance pour la biologie médicale.

>>Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Risque de fermeture des laboratoires dans les déserts médicaux

"On investit à peu près 10% de notre chiffre d'affaires. D'ailleurs on l'a démontré durant la crise du Covid : il a fallu acheter des machines, employer beaucoup plus de personnes performantes. Il a fallu les former. Donc il nous faut énormément d'investissements", détaille le professionnel. Face à la demande du gouvernement, jugée inacceptable, les laboratoires d'analyses menacent de faire grève.

 

>> LIRE AUSSI - «C'est inadmissible», réagit François Braun au sujet de la grève de la transmission des tests Covid

S'ils acceptent de rétrocéder les profits gagnés grâce aux actes Covid pour 2023, mais refusent une baisse des tarifs sur tous les examens de façon pérenne. "Si on baisse de 250 millions d'euros les tarifs, ça diviserait par six le résultat net de nos entreprises et on sera o...


Lire la suite sur Europe1